L'Absence

Publié le par danse-avec-les-mots

    

Contrat-Aquitaine-Nature_phragmitaie-contre-jour-sepia.jpg

 

 

 

 

L’ABSENCE

 

 

 

L’absence ce sont des nuits

Et des jours sans sommeil.

Des orages de pluie

Des ombres sans soleil.

L’absence, c’est parler à la peur,

Ecouter les longs silences.

C’est compter toutes les heures

De ces moments d’errance.

 

 

L’absence, c’est pleurer tant de fois

Des larmes de douleur.

C’est laisser derrière soi

Tous les petits bonheurs.

L’absence, c’est oublier sa vie

Chaque instant de chaque jour.

Mettre le mot « fini »

A tous ses amours.

 

 

L’absence, c’est douter de tout,

Des autres, de soi surtout.

Oublier où on veut aller

Nulle part et jamais.

C’est enfouir dans sa mémoire

Tous les débuts d’histoires.

C’est partir sans retour

En se perdant toujours.

 

 

L’absence, c’est apprendre à hurler,

Jusqu’en dedans de soi.

Ne pas vouloir montrer

Combien on a mal et pourquoi.

C’est courir le monde

Sans jamais rien voir.

L’absence est si profonde

Qu’elle brise les miroirs.

 

 

L’absence, c’est se perdre dans le noir

Oublier tous les soleils

Les yeux fermés à l’espoir

A l’écoute d’un appel

Dans l’écho du silence.

 

 

 

 

Novembre 1997

 

 

 

Publié dans Carnets intimes

Commenter cet article