Un jour qui se lève

Publié le par danse-avec-les-mots

 

soleil levant

 

 

 

 

 

UN JOUR QUI SE LEVE

 

à N…

 

Tu m’as tout donné

A moi qui attendait l’impossible.

Tu as tant espéré

Guérir mon cœur inaccessible.
Ta douceur et tes caresses,

Tes mots qui rassurent,

Ton sourire et ta tendresse

Ont échoué sur mes blessures.

 

C’était toi, c’était moi,

Nouées au même rêve.

Une nouvelle rencontre à chaque fois.

Tu voulais que nos cœurs s’élèvent

Vers un ciel fait de lendemains.

Et moi je me suis enfuie

Vers un bonheur jamais atteint

Mais qui se refuse à l’oubli.

 

Avec toi, c’était tout  inventer,

Se partager pour s’agrandir.

J’aurais tant voulu tout donner,

Mais mon cœur n’a pas su s’ouvrir.

Et même si je t’ai déçue,

Si je n’ai pas su te rejoindre,

Tu existes plus loin que mes refus,

Une lumière qui ne peut s’éteindre.

 

C’était toi, c’était moi,

Nouées au même rêve,

Un nouveau soleil à chaque fois,

Une étoile, un jour qui se lève.

Je voudrais tant pouvoir te dire

Non plus « c’était » mais « ce sera ».

Je voudrais tant et tant t’offrir

D’autres mots que « je ne sais pas ».

 

Laisse-moi chercher l’irréel

Laisse-moi partir et oser

Tous les possibles avec elle.

Ta douleur, je ne peux l’oublier.
Tu seras toujours dans ma vie

Une indispensable présence,

Un espace de bonheur infini,

Des mots d’amour dans nos silences.

 

C’était toi, c’était moi, c’était nous,

Des larmes, des rires et des joies,

Des instants de bonheur fou,

Une nouvelle rencontre à chaque fois.

De ton regard ensoleillé

Je garde au creux de mes rêves,

La chaleur d’un feu d’éternité,

Un espoir, un jour qui se lève.

 

 

Octobre 1997

 

Publié dans Carnets intimes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article