Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

9 articles avec jacques ancet

Lumière des Jours

Lumière des Jours

De la fenêtre un homme regarde le monde. C’est toujours comme ça que cela commence. Par cette attente interminable. Un homme assis, et qui regarde. Depuis des années, des siècles peut-être. Avant même la fenêtre et le corps immobile. Il est comme un pur...

Lire la suite

La Chambre Vide (Lettres Vives - 1995)

La Chambre Vide (Lettres Vives - 1995)

Le moment où la nuit pénètre le jour est invisible comme les deux corps qui s'aiment et s'oublient. De longs silences les traversent plus musique que la plus pure musique, un espace pour disparaître et demeurer pourtant. Ils ne savent que l'instant qui...

Lire la suite

L'Imperceptible (Lettres Vives - 1998)

L'Imperceptible (Lettres Vives - 1998)

Ça vient, c'est déjà reparti. Tu crois que c'est le temps, mais non. Autre chose. Comme une effervescence minuscule: tu fais un lit, tu marches dans une rue quelconque et c'est là. Comme une clarté au milieu du jour, mais sans lumière. Sans rien d’autre...

Lire la suite

Chronique d'un égarement (2011)

Chronique d'un égarement (2011)

Je suis perdu. Tout va bien. Il fait une journée magnifique. Les champs sont en herbe, le ciel plus près de la terre, mais je suis perdu. Est-ce l’âge ? Ce sentiment d’être partout à côté. Ou alors ici, mais totalement. Si bien que les choses me submergent....

Lire la suite

La brûlure (Lettres Vives - 2002)

La brûlure (Lettres Vives - 2002)

... tu ne sais rien et tu sais que quelque chose t'attend c'est comme un matin plein de lumière un silence ou un visage qui se penche mais c'est le soleil tu ne peux pas le voir ou cette blancheur tu marches à la rencontre tu as un corps si léger qu'il...

Lire la suite

L'Heure de Cendre (Opale - 1980)

L'Heure de Cendre (Opale - 1980)

Ecoute-moi, simplement sans cesser tes gestes quotidiens : écrire une lettre, faire chauffer la soupe, mettre le couvert, que sais-je l'eau qui coule les bruits ne me gêneront pas : le tintement des cuillers, le froissement bleu des flammes du gaz, l'eau...

Lire la suite

L'orage vient (La Porte - 2009)

L'orage vient (La Porte - 2009)

Tu arrives de plus loin. On ne sait pas d'où tu es ni quel visage tu as. On entend une musique sous le silence. On voudrait la garder, touver un nom pour la dire. Mais on n'a pas de bouche pas de main pour l'écrire. Seul le feu du désir. L'orage vien...

Lire la suite